Covoiturage et autostop

Utiliser un covoiturage pour voyager en France devient un moyen de plus en plus prisé par les français !

Trouver un covoiturage avec vap-vap.fr !


       

Covoiturager en france, voyager par cher !


Les moyens de transport font désormais partie de notre quotidien : voiture, train, avion, bus, métro, etc. Les progrès de la deuxième moitié du 20ème ont été des progrès principalement organisationnels, grâce aux technologies de l’information qui ont pu optimiser nos déplacements.

Depuis le début des années 2000, on assiste à l’éclosion d’un nouveau mouvement qui relie la notion de partage à celle de mobilité. Cela se traduit par la mise en place de services de covoiturage (partager un trajet en voiture), d’autopartage (partager sa voiture avec ses voisins ou utiliser des voitures disponibles sur des bornes), de vélo-partage (comme Vélib’ à Paris), de location de logement entre particuliers, d’échange de maisons, ou encore de partage d’informations sur les transports en commun.

Juste après cette introduction générale, vous trouverez une description des services que l’on peut considérer comme appartenant à la « co-mobilité ».

Le terme co-mobilité a pour aspiration de faire le lien entre « partage » et « mobilité », et il peut donc être appliqué à tous les nouveaux services qui rassemblent ces deux domaines. Comment définir cette nouvelle économie du partage ? Pourquoi la jeune génération a-t-elle été prête pour de tels changements ? Quelles sont les raisons pour lesquelles ils font confiance à des communautés « virtuelles » ? En quoi le partage est-il « nouveau » ? La crise économique, sociale et environnementale que nous traversons est-elle l’unique cause de l’essor actuel de la co-mobilité ? Des nouveaux modes de vie apparaissent, en particulier chez les jeunes En moins de dix ans, une certaine frange de la population a vu sa relation avec la mobilité se modifier radicalement. De nombreuses entreprises voient le jour sur ce marché porteur, pas seulement en France mais dans tous les pays industrialisés.

On assiste véritablement à l’émergence d’un nouveau mode de vie, d’une manière de penser complètement différente. Passer de la mobilité à la co-mobilité est un pas qui a été franchi par de nombreuses personnes qui se reconnaîtront au-travers de cette étude. Lorsque l’on observe ces phénomènes de l’extérieur, il n’est pas toujours aisé de bien comprendre les raisons d’un tel engouement.

L’objectif de ce mémoire est donc de répondre à la question suivante : pourquoi les jeunes s’approprient-ils les nouveaux modes de partage qui favorisent la mobilité ? Pour répondre à cette question, nous étudierons tout d’abord les trois crises que traversent actuellement nos sociétés : une crise économique, une crise sociale et une crise environnementale. Le but n’est pas de faire un état des lieux des problèmes du 21ème siècle, mais de comprendre en quoi les nouveaux modes de partage peuvent-ils favoriser des modes de vie plus cohérents et plus positifs. Dans un second temps, nous nous focaliserons sur la jeune génération, considérée comme moteur de la co-mobilité.

Une majorité des jeunes d’aujourd’hui ont vu leur système de valeurs se modifier au fur et à mesure de leurs expériences personnelles, et l’on peut identifier des caractéristiques partagées par cette frange de la population.

On observe en particulier une très forte demande d’autonomie dans de nombreux domaines : vie sociale, milieu professionnel, parcours résidentiel, etc. Nous pourrons ainsi essayer de définir la nouvelle relation qui existe entre les jeunes et la mobilité. L’un des facteurs qui explique cette nouvelle relation réside dans l’utilisation des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) dont les jeunes maîtrisent l’utilisation mieux que quiconque.

Enfin, nous prendrons du recul en mettant en perspective les espoirs et les limites de cette révolution de la mobilité. Il est capital de se rendre compte que nous ne sommes qu’au commencement d’une nouvelle manière de « partager la mobilité ». Une révolution ne s’est jamais faite en un jour, et cela est valable pour les transformations que nous observons actuellement.

En pointant du doigt les points positifs et négatifs de ces changements dans notre relation à la mobilité, l’objectif est d’apporter un point de vue critique pour que la co-mobilité puisse continuer à faciliter la vie d’un maximum de personnes, tout en apportant une réponse positive aux crises que nous traversons. Certaines limites ont été prises en compte pour rendre cette étude plus cohérente, sachant que mon expérience personnelle et les recherches effectuées ont eu lieu principalement en France. Géographiquement, nous limiterons donc la co-mobilité à la France, bien que plusieurs exemples de mobilité partagée se trouvent aussi en Europe, en Amérique du Nord et dans le monde entier (je pense au Couchsurfing par exemple).

Le vélopartage est, par exemple, extrêmement bien développé dans les métropoles chinoises. Certains chapitres, notamment ceux consacrés à la crise économique et aux enjeux environnementaux, concernent le monde dans son ensemble. Enfin, lorsque le terme « mobilité » est utilisé dans les pages suivantes, il s’agit de la mobilité des Hommes, la mobilité des biens n’étant que très peu abordée ici.

La co-mobilité : de quoi parle-t-on ?


En ville, la densité du trafic incite à repenser sérieusement ses modes de déplacement !

Face à ces constats, les VAP tentent d’apporter une réponse en proposant un service de covoiturage pro ! Si plusieurs entreprises se réunissent dans un projet de covoiturage, l'efficacité est décuplée. C'est la solution de covoiturage que nous proposons.

Vous êtes automobiliste et vous êtes prêt à faire profiter un voisin de votre déplacement ?

Vous êtes piéton, vous utilisez les transports publics mais vous êtes intéressé à monter dans la voiture d’un voisin pour faire une partie de vos déplacements ?

Vous êtes tantôt piéton, tantôt automobiliste ? Alors, le covoiturage proposé par les VAP va vous intéresser !

Le concept de covoiturage gagne du terrain et le nombre de sites qui proposent des rencontres entre automobilistes et passagers a explosé !

Grâce aux nouvelles technologies, le covoiturage commence à s’organiser. Mais la préoccupation des VAP, c’est de privilégier les contacts personnels avant tout ! Pas besoin du GPS ou de l’I phone dernier cri pour monter dans la voiture de son voisin... VAP aujourd’hui, c’est de l’autostop revisité. Mais on espère que les rencontres entre "vappeurs" débouchent ensuite sur des arrangements pour partager certains trajets !

et Fan de star wars 7


star wars 7

Star wars LE film :)


star wars